Article classé dans:
Non classé

Joueurs mentionnés:
CoteDeCredit.com

P.K. Subban souhaite être payé à sa juste valeur

P.K. Subban - Montreal Canadiens
Crédit photo NHL ©
Publié par Steeve Petiquay
Le mercredi, 23 janvier 2013 à 22h13

Pendant que les analystes à TSN discutent de la possibilité de voir le dossier P.K. Subban se régler en transaction, et que d'autres parlent sur Twitter du risque qu'un équipe fasse une offre hostile au joueur autonome. Le journaliste Dave Stubbs du Montreal Gazette dresse un portrait plutôt conservateur de la situation après avoir discuté avec les principaux intéressés.

Si votre anglais est bon et que vous avez quelques minutes de temps libre, vous pouvez lire l'article dans son intégralité en CLIQUANT ICI. Si non, voici les grandes lignes:

D'après ce que rapporte le journaliste, le jeune défenseur souhaite être payé pour sa valeur sur la glace, et en dehors de la glace. Autrement dit, pas seulement pour les points qu'il accumule, mais également pour le statut de star qu'il est devenu à Montréal.

Le DG Marc Bergevin a déclaré lors de son embauche que la signature de Subban allait être sa priorité, et ça n'a pas changé. Il a récemment réaffirmé qu'il n'était pas intéressé à échanger le jeune défenseur parce que celui-ci faisait partie des plans de l'équipe.

Don Meehan, l'agent du joueur, a lui aussi affirmé qu'il se concentrait principalement à négocier avec les Canadiens de Montréal et qu'il n'envisageait pas d'aller voir ailleurs.

Lors des pourparlers, le clan Subban a présenté des statistiques et a dressé des comparatifs à travers de la Ligue comme on fait dans toutes les négociations. La direction du CH n'aurait pas rejeté les chiffres présentés, mais le Tricolore tiendrait ardemment à ce que l'entente en soi une à court terme pour le moment.

Subban a déclaré qu'il ne voulait pas être échangé et qu'il voulait jouer pour les Canadiens, à Montréal:

"Mais je veux être payé à ma juste valeur, pour mon style de jeu et pour ce que j'apporte à l'équipe. Pour le nombre de minutes que je joue et pour ce que j'amène sur la table"

Le jeune de 23 ans espère endosser l'uniforme Bleu-Blanc-Rouge  de nouveau, devant ses fans du Centre Bell. Il a grandit en ayant un père qui était un partisan du Canadien, c'est comme un rêve pour lui.

Il dit ne pas craindre la pression médiatique de Montréal. Au contraire, c'est ce qui le motive à donner tout ce qu'il a dans le ventre à chaque match. Il ne veut pas s'imaginer ailleurs.

Mais il est conscient que le hockey est une business, et qu'on ne sait jamais comment ça pourrait tourner...